Banniere1
Alliés
Puissances Centrales Pays neutres Nouveaux États Conséquences de la guerre
Médailles de table

 

 

ArmesFrance

 

ArmesFrance1

 

 

 

 

France

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Médaille commémorative de la Grande Guerre

 

 

 

 

 

 

 

Elle est créée en juin 1920 sous le nom de Médaille commémorative française de la Grande Guerre pour honorer toux ceux (le décret d'application énumère une longue liste d'ayants droit) qui ont servi la Patrie entre août 1914 et novembre 1918. Pour simplifier:

  • à tout militaire ou marin présent sous les drapeaux ou à bord des bâtiments armés par l'Etat, entre le 2 août 1914 et le 11 novembre 1918.
  • aux marins de commerce.
  • aux infirmières, infirmiers, médecins, pharmaciens, administrateurs bénévoles ayant servi entre ces mêmes dates aux armées ou à l'intérieur.
  • aux gardes civils, agents de police et sapeurs-pompiers des villes bombardées.
  • aux dames employées comme automobilistes, téléphonistes et secrétaires dans les formations organiques des armées relevant du commandement en chef, à la condition qu'elles aient rempli ces fonctions pendant au moins six mois.

Après un concours, c'est le projet présenté par Alexandre Morlon qui est retenu, faisant de lui le modèle officiel. Ce modèle, en bronze patiné (on rencontre toutefois des modèles en bronze doré, et peut être en métal précieux), sera fabriqué aussi bien par la Monnaie de Paris que par des fabricants privés, seuls les poinçons les différenciant. Il existe également des fabrications américaines non-signées.

Il existe néanmoins trois autres modèles non-officiels:

  • le modèle Morlon classique à la différence que l'attache pour le ruban est constituée d'une boule et d'un anneau. Les modèles de ce type ont été longtemps attribués aux établissements Arthus-Bertrand mais le doute subsiste d'autant que, s'il existe bien des miniatures de ce type sur le catalogue Arthus-Bertrand, aucun modèle d'ordonnance n'est proposé sous cette forme. En conclusion, rien ne permet de savoir s'il s'agit d'une fabrication en série ou d'un "bricolage" privé.

 

  • un modèle Morlon classique mais dont le système d'attache est totalement inédit: la bélière à feuillage avec son passant de ruban rectangulaire a disparu au profit d'une simple boule et d'un anneau. Ce modèle semble être une frappe originale avec, par exemple, aucune trace d'une des feuilles qui débordait sur le casque à l'avers (voir détail). Aucune marque de fabricant.

 

  • beaucoup plus rare et moins sujet à caution car de frappe totalement originale: le modèle Charles.

 

Officiellement, cette médaille est attribuée sans diplôme et ceux qu'on rencontre, illustrés ou non, ont des origines variées. Pourtant, les exemples qui suivent prouvent qu'il existe au moins deux modèles officiels, dont un typique des diplômes délivrés avec les médailles commémoratives de la IIIème république.

 

 

 

Diplomecommemo1

 

 

 

Diplôme d'origine régimentaire (régiment de tirailleurs annamites). (collection Ludovic Rico)

 

 

 

Diplomeitalien

 

 

 

Diplôme de conception classique attribué à un soldat italien.

 

 

 

DiplomeTcheque

 

 

 

Diplôme attribué à Prague à un tchèque, Rudolf Mikulasek, ancien soldat de la Légion Étrangère de 1910 à 1915 puis sergent dans la légion tchécoslovaque en France au sein de laquelle il va combattre durant la 1° Guerre mondiale. Il était titulaire des décorations et médailles françaises suivantes, Croix de Guerre 14/18, médaille commémorative du Maroc avec agrafe MAROC, médaille coloniale avec agrafes MAROC - ALGÉRIE - SAHARA, médaille commémorative 14/18 avec agrafe ENGAGÉ VOLONTAIRE... ainsi que de la Croix de Guerre tchécoslovaque.

 

 

 

commemo19141918

 

 

 

Diplôme de conception moins classique mais également d'origine officielle (ministère de la Guerre). Il est attribué à une infirmière dont on peut retrouver un autre diplôme délivré par la SSBM. (collection Cyrille Cardona)

 

 

 

Diplomefantaisie

 

 

 

Diplôme illustré édité par le journal des Mutilés et Combattants (il proposait aussi un diplôme pour la médaille Interalliée et la croix du Combattant)

 

 

 

DiplomecommemoChateau

 

 

 

Moins fréquent, un autre diplôme illustré non officiel...

 

 

 

DiplomeChobillon

 

 

 

Même s'il n'est pas attribué, intéressant modèle de diplôme proposé par la maison Chobillon.

 

 

 

Les médailles:

 

 

 

Le modèle officiel de fabrication française

 

 

 

CommemoA

 

CommemoAbis

 

Mikoulasek1

 

CommemoB1

 

 

 

Modèle type, avers et revers.

 

La médaille portée par Rudolf Mikulasek avec un ruban d'un tissage spécial probablement fabriqué en Tchécoslovaquie (34mm de large au lieu de 37mm).

 

Modèle en bronze doré, avers.

 

 

 

 

 

Commemo-poinçon-A

 

Commemo-poinçon-B

 

Commemo-poinçon-C

 

Commemo-poinçon-D

 

Commemo-poinçon-D

 

 

 

Monnaie de Paris

 

Arthus-Bertrand

 

Janvier-Berchot

 

J. Gatty

 

Léon Chalin

 

 

 

Différentes marques de fabricants.

 

 

 

Le modèle de fabrication américaine

 

 

 

CommemoUS1

 

CommemoUS2

 

CommemoUSfoncee

 

 

 

Commemofrancedet1

 

CommemoUSdet1

 

 

 

Détail des commémoratives de fabrication française à gauche et américaine à droite (avers en haut et revers en bas). À l'avers, les principales différences se trouvent au niveau du visage, des feuillages et surtout de l'absence de signature du graveur sur le modèle américain. Au revers, outre les feuillages, la principale différence sur le modèle américain réside dans l'inscription en relief (et non en creux) "GRANDE GUERRE 1914-1918". De plus, aucune marque de fabricant n'est présente.

 

 

CommemoUSdet2

 

 

Commemofrancedet2

 

 

 

Commemodemi1a

 

Commemodemi1b

 

Commemodemi2a

 

Commemodemi2b

 

 

 

Demi-taille de fabrication française et son agrafe spéciale.

 

Demi-taille de fabrication américaine.

 

 

 

Détail des revers ci-dessous.

 

 

 

Commemodemi1c

 

Commemodemi2c

 

 

 

Les modèles non-officiels

 

 

 

Commemoboule

 

Belieresimple1

 

Belieresimple2

 

 

 

Modèle Morlon à bélière à boule, avers.

 

Modèle Morlon inédit à bélière simplifiée, avers et revers.

 

 

 

DetailFerrari2

 

Commespeciale3

 

 

 

Détails de l'avers...

Ci-dessous, détail de la tranche: en haut modèle simplifié, en bas modèle courant.

 

 

 

Commemospeciale4

 

 

 

CommemoDbis

 

CommemoD

 

 

 

Modèle Charles, avers et revers.

 

 

 

Les agrafes:

Le décret de création précise en effet que "le ruban peut être orné d'une agrafe en métal blanc portant les mots Engagé volontaire lorsque, dégagés de tout service militaire, ou non susceptibles d'appel dans les deux ans, les récipiendaires se sont engagés au cours de la Grande Guerre. Ont également droit au port de cette agrafe, les officiers de complément qui, bien que libérés, dès le temps de paix, par leur âge, de toute obligation militaire, étaient restés volontairement dans les cadres de la réserve ou de la territoriale et ont servi à ce titre pendant la guerre".

S'il existe une agrafe Engagé volontaire caractéristique, en métal blanc (modèle du haut dont sont présentés l'avers et le revers), on trouve d'autres modèles (pour certains déjà utilisés sur des médailles créées avant 1914) ainsi que des agrafes rappelant les lieux où le "poilu" a combattu...

 

 

 

Commemo-poinçon-A

 

Commemo-poinçon-A

 

 

 

Commemo-poinçon-A

 

Commemo-poinçon-A

 

Commemo-poinçon-A

 

Commemo-poinçon-A

 

 

 

Rare modèle en métal portant les dates du conflit.

 

Modèle en argent déjà porté sur la médaille commémorative de la Guerre de 1870.

 

Modèle en métal également porté sur la médaille non officielle de Engagés Volontaires.

 

Modèle en bronze identique au précédent.

 

 

 

 

 

Commemo-poinçon-A

 

Commemo-poinçon-A

 

Commemo-poinçon-A

 

Commemo-poinçon-A

 

 

 

Modèle simple en métal blanc.

 

Modèle simple en bronze.

 

Agrafe des Blessés (on trouve parfois cousu un bout du ruban de l'insigne des Blessés).

 

Étoile des Blessés.

 

 

 

 

 

Commemo-poinçon-A

 

Commemo-poinçon-A

 

Commemo-poinçon-A

 

Commemo-poinçon-A

 

 

 

Barrette des Blessés

 

Agrafe de la bataille de Verdun (que l'on retrouve sur la médaille du même nom).

 

Agrafe des batailles de la Marne.

 

Agrafe Orient (Armée d'Orient).

 

 

 

Commemo-poinçon-A

 

Commemo-poinçon-A

 

Commemo-poinçon-A

 

 

 

Rare agrafe gravée Salonique (Armée d'Orient).

 

Rare agrafe gravée Monastir (Armée d'Orient).

 

Agrafe Haute-Silésie pour les troupes intervenant dans ce conflit opposant Allemands et Polonais après la Première Guerre mondiale.

 

 

 

 

Souvenir1418

 

 

 

En complément, exemple d'un de ces nombreux diplômes proposés aux anciens combattants en souvenir de la guerre...

 

 

retour haut de page
Flecheretour2 Flecheretour3 Flechesuivant1

distinctions officielles créées pour 1914

Flechehaut1

page précédente

page suivante

Alliés Puissances Centrales Liens Pays neutres Accueil Nouveaux États Conséquences de la guerre Médailles de table