Banniere1
Alliés
Puissances Centrales Pays neutres Nouveaux États Conséquences de la guerre
Médailles de table Nouveautés Liens Accueil

 

 

ArmesTurquie2

 

ArmesTurquie3

 

 

 

 

Empire Ottoman

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Décoration de Guerre ("Croissant de Fer")

 

 

 

 

 

 

 

Beaucoup d'avis circulent sur cette médaille créée en mars 1915. Compte tenu de cette date de création précoce, il semble indéniable que ce soit une distinction honorifique et non une simple médaille commémorative qui n'aurait pu voir le jour qu'une fois le conflit achevé. Elle récompense les actes de bravoure ou de mérite (ceux qui avaient déjà été décorés des médailles Imtiyaz ou Liyakat remplissaient les conditions pour la recevoir de façon quasi automatique) accomplis durant la Première Guerre mondiale par les troupes ou le personnel de santé de la Turquie et de ses alliés (c'est pourquoi on la rencontre si souvent attribuée à des Allemands qui, par analogie avec la Croix de Fer, l'ont appelée "Croissant de Fer").

Cette décoration est particulièrement originale avec sa forme en étoile à 5 branches (sans doute une référence aux 5 piliers de l'Islam) portant en son centre un croissant (autre référence à l'Islam) qui entoure le sceau ou toughra du Sultan Mehmet V complété par une inscription en arabe dans un petit cercle signifiant "le Victorieux". Au-dessous de la toughra se trouve la date 1333 de l'Hégire correspondant à l'année 1915 du calendrier chrétien.

Les premiers exemplaires, fabriqués en Turquie, sont très simples avec, comme métal de base, le fer ou le zinc, le fond de l'étoile étant simplement peint (c'est une peinture particulièrement fragile qui s'écaille facilement). Toutefois, pendant (?) et plus certainement après la guerre, des modèles beaucoup plus élaborés ont vu le jour avec des métaux de meilleure qualité, en particulier l'argent, un fond émaillé, certaines fabrications réalisées par les meilleurs médailleurs allemands ou autrichiens étant particulièrement luxueuses.

Ces décorations sont en général à peu près de la même dimension (autour de 55mm) mais il existerait des modèles d'une taille plus importante les faisant ressembler à une véritable plaque d'Ordre.

Il existe également un ruban que l'on rencontre parfois cousu à l'épingle de l'étoile mais qui devait être porté au niveau du deuxième bouton de l'uniforme, sur le modèle du ruban de la Croix de Fer (leur largeur est d'ailleurs identique: 30mm). Comme pour la Croix de Fer, ce ruban comporte deux modèles:

  • rouge à deux bandes blanches sur les côtés pour les combattants.
  • blanc à deux bandes rouges (couleurs inversées) pour les non combattants.

 

Il existe enfin des agrafes en métal blanc, semble-t-il non officielles, à glisser sur le ruban. Quatre agrafes auraient été fabriquées (plusieurs fabrications dont certaines avec les caractères émaillés) portant en langue arabe les noms suivants:

 

- TCHANAK KALE commémorant les combats des Dardanelles (Gallipoli pour les Britanniques).

 

- KHAFKAS commémorant les combats dans le Caucase.

 

- SINAQ commémorant les combats en Palestine.

 

- KANAL commémorant les combats pour le contrôle du canal de Suez.

 

 

 

François-Joseph chevalier 1

 

François-Joseph chevalier 1

 

François-Joseph chevalier 1

 

 

 

Modèle standard, peint, avers et revers

 

Autre modèle peint avec une espèce de peinture laquée plus épaisse.

 

 

 

 

François-Joseph chevalier 1

 

François-Joseph chevalier 1

 

François-Joseph chevalier 1

 

 

 

Ruban de boutonnière. Modèle pour combattants.

 

Détail de l'agrafe Kanal (pour le canal de Suez)

 

 

Barrette avec ruban de la Croix de Fer et du Croissant de Fer

 

 

 

 

François-Joseph chevalier 1

 

François-Joseph chevalier 1

 

 

 

Autre fabrication turque, avers et revers. (photo www.emedals.ca)

 

 

 

François-Joseph chevalier 1

 

François-Joseph chevalier 1

 

 

 

Autre fabrication (?), avers et revers (fixation par vis).

 

 

 

François-Joseph chevalier 1

 

François-Joseph chevalier 1

 

 

François-Joseph chevalier 1

 

 

 

Modèle en métal argenté et émail, avers er revers. C'est le modèle marqué BB & Co (détail au centre), que l'on rencontre assez souvent.

 

 

 

François-Joseph chevalier 1

 

François-Joseph chevalier 1

 

François-Joseph chevalier 1

 

 

 

Modèle presque identique au précédent, en bronze argenté et émail, avers er revers. Au centre, détail du revers sur lequel le récipiendaire a gravé son nom.

 

 

 

François-Joseph chevalier 1

 

François-Joseph chevalier 1

 

 

 

Autre modèle en bronze argenté et émail, sans doute de fabrication allemande, avers et revers.

 

 

 

François-Joseph chevalier 1

 

François-Joseph chevalier 1

 

 

 

Autre fabrication (centres rapportés) en bronze argenté et émail, avers et revers. (photo www.emedals.ca)

 

 

 

François-Joseph chevalier 1

 

François-Joseph chevalier 1

 

 

François-Joseph chevalier 1

 

 

 

Fabrication allemande (Werner) de luxe , en argent et émail, avers et revers (détail au centre). (photo www.emedals.ca)

 

 

 

François-Joseph chevalier 1

 

François-Joseph chevalier 1

 

 

 

Autre fabrication en argent (poinçon de titre sur l'agrafe), centres rapportés) et émail, avers et revers. (photo www.emedals.ca)

 

 

 

François-Joseph chevalier 1

 

François-Joseph chevalier 1

 

 

 

Autre fabrication allemande de luxe: modèle très bombé, en argent et émail, centres rapportés, avers et revers

 

 

 

François-Joseph chevalier 1

 

François-Joseph chevalier 1

 

 

François-Joseph chevalier 1

 

 

 

Autre fabrication allemande (Godet) de luxe, très poche du modèle précédent (très bombé, argent , émail) avers et revers (détail au centre).

 

 

 

François-Joseph chevalier 1

 

François-Joseph chevalier 1

 

 

François-Joseph chevalier 1

 

 

 

François-Joseph chevalier 1

 

 

 

Extraordinaire modèle de fabrication autrichienne (Brüder Schneider), en argent et émail, dans son écrin. Ce modèle, pour une raison inconnue (peut-être pour non combattant - service de santé? - en jouant sur l'inversion des couleurs), a les branches émaillées en blanc et le croissant est émaillé en rouge au lieu d'être dans le métal de base du bijou. (photo www.emedals.ca)

 

 

retour haut de page
Flecheretour1 Flecheretour2 Flechesuivant1
Flechehaut1

page précédente

retour liste Turquie

page suivante

Alliés Puissances Centrales Pays neutres Nouveaux États Conséquences de la guerre Médailles de table Liens Accueil