Banniere1
Alliés
Puissances Centrales Pays neutres Nouveaux États Conséquences de la guerre
Médailles de table

 

 

ArmesTchecoslovaquie

 

ArmesTchecoslovaquie1

 

 

 

 

Tchécoslovaquie

 

 

 

 

 

 

 

Ordre du Faucon (Ordre "Sokol")

 

 

 

 

Il est créé en octobre 1918 par Milan Stefanik, à la fois général français et futur ministre de la guerre de la nouvelle entité tchécoslovaque. Il sert à récompenser les officiers et soldats tchécoslovaques de Russie pour vaillance et bravoure au combat ainsi que les étrangers pour services rendus à l'armée tchécoslovaque en Russie. Envoyé en tournée d'inspection en Russie par le Gouvernement provisoire de Mazaryk, il quitte les États-Unis fin septembre pour Vladivostock et c'est durant le trajet en bateau qu'il imagine les statuts et l'aspect du nouvel Ordre. À l'origine prévu en 5 classes sur le modèle de l'Ordre français de la Légion d'Honneur, son organisation est simplifiée (décret n°7 du Chef d'État-Major de l'Armée tchécoslovaque en Russie) avec une seule classe divisée en deux catégories: avec ou sans épées. Comme le précise V. Méricka, cet Ordre ne sera décerné qu'aux soldats ayant combattu en Russie.

Selon les statuts relevés par R. Mathis, il existe 2 grades pour la 1ère catégorie:

- 1ère catégorie, classe supérieure: croix avec épées.

- 1ère catégorie, classe inférieure: croix sans épées mais avec une étoile d'argent de 12mm agrafée sur le ruban .

- 2ème catégorie: croix sans épées, ruban nu.

Si la 1ère catégorie relève de la bravoure (ou de vaillance pour le modèle de classe inférieure) au combat, la 2ème catégorie est décernée pour mérite.

Le bijou, émaillé, est très original en forme de croix à 5 branches dont les extrémités, arrondies, donnent l'impression de former un cercle. Le médaillon au centre de l'avers présente 3 collines (les 3 monts slovaques "historiques" - Tatra, Fatra et Matra - que l'on retrouve sur l'écu central du drapeau slovaque actuel) survolées par 4 oiseaux (des faucons). Le médaillon du centre du revers porte quant à lui les lettres CS et la date 1918. Les croix sont présentées dans un écrin spécifique et certaines portent la barrette-broche typique des fabrications tchécoslovaques.

L'ordre est délivré avec un diplôme. Selon R. Mathis qui les a obtenus auprès de la Chancellerie de la Présidence de la République à Prague, il existe deux modèles de diplômes: un pour la 1ère catégorie et un pour la 2ème catégorie.

Selon V. Méricka, il existe au moins 3 variantes de fabrication pour la croix de 1ère catégorie:

- Type 1: fabrication japonaise de 1918

- Type 2: fabrication tchèque de 1920 (exemplaires illustrés ci-dessous dont un des Établissements Pichl).

- Type 3: fabrication tchèque de 1945 (Établissements Karnet et Kysely)

et 2 pour la croix de 2ème catégorie:

- Type 1: fabrication japonaise de 1918

- Type 2: fabrication tchèque

DiplomeSokolNC

Diplôme pour la croix de 2ème catégorie (sans épées).

sokoljapboite1 sokolboite2

Écrin en bois laqué noir de fabrication japonaise pour une coix de 1ère catégorie, classe supérieure, avers et revers.

sokoljap1 sokoljap2

Croix de 1ère catégorie, classe supérieure, de fabrication japonaise? (type 1) avec sa barrette-broche, avers et revers.

Sokol1 Sokol1bis OrdreSokolB OrdreSokolBbis

Croix de 1ère catégorie, classe supérieure, de fabrication tchécoslovaque (type 2) avec sa barrette-broche, avers et revers. L'anneau de bélière est plus étroit. Il semblerait qu'il s'agisse de l'exemplaire de la vente Mathis de 1983.

Croix de 1ère catégorie, classe supérieure, de fabrication tchécoslovaque (type 2) avec sa barrette-broche (variante), avers et revers. Le récipiendaire a complété le ruban avec les agrafes prévues pour la Médaille Révolutionnaire montrant qu'il a combattu en Sibérie (Sibir) et a participé à la bataille de Bachmac (6ème et 7ème Régiments de Fusiliers et Bataillon d'Assaut tchécoslovaques).

EcrinsokolA Ecrinsokol1
EcrinSokolB

À gauche, couvercle de l'écrin sans indication particulière - À droite, intérieur de l'écrin avec le fond spécifique recouvert de velours bleu marine - Au centre, Détail du tampon des Établissements pragois Pichl (actifs avant la Première Guerre mondiale dans l'Empire austro-hongrois) à l'intérieur du couvercle de l'écrin.

retour haut de page
Flecheretour Flecheretour1 Flechesuivant
Flechehaut

page précédente

retour

page suivante

Alliés Puissances Centrales Liens Pays neutres Accueil Nouveaux États Conséquences de la guerre Médailles de table